Retour
 
Croatie.
 
 
 

La côte Croate s'étend sur 300 milles orientée Nord-ouest. Il y a plus de 1200 îles à découvrir. Certains villages sont de petits bijoux architecturaux où il fait bon flâner. Et tout au bout de cette mer Adriatique, la cerise sur le gâteau: Venise. Mais avant de poser notre pioche dans la lagune, notre brave "Julo" va devoir remonter cet Adriatique et là, ce n'est pas forcement de tout repos.

En été, les vents dominants sont nord-ouest. Nous attendons donc patiemment une fenêtre météo pour traverser sur les îles sud-ouest de la Croatie à 260 milles de Corfou. Ca y est, nous levons l'ancre le 14 juin. La météo annonce des vents de Sud pour quelques jours. Mauvaise pioche, ce vent de Sud était un vent dépressionnaire.... Orages, pluie, le vent tourne et retourne puis tombe... Tonnerre, éclairs, vent d'ouest puis nord-est puis plus rien..... Moteur, moteur, moteur...... Nous arrivons le 16 en fin d'après-midi à Lastovo.... Fatigués, dodo.
Nous restons quelques jours à Lastovo, le temps que ce vent dépressionnaire aille voir ailleurs, puis commençons notre remontée vers Venise. La Croatie fait partie depuis peu de l'Europe, ce qui ne l'empêche pas de taxer à outrance les voiliers de passage. Nous décidons de naviguer incognito de mouillage en mouillage.
Et c'est parti pour un mois de navigation. Les mouillages s'enchainent et c'est un ravissement.
Hvar et ses îles, l'île de Zirje, Rab, Split, Trogir.... et des tas de petits mouillages à tomber par terre.
Un gros bémol quand même: Beaucoup de mouillages sont organisés et payants. Heureusement, un voileux amoureux de la Croatie les a tous répertorié. Ils sont disponibles sur http://www.wosamma.at/bojenfelder/map.php et sont mis à jour régulièrement. Un grand merci pour ce travail accessible à tous.
Cette année, la météo reste capricieuse. De petites dépressions traversent l'Adriatique, environ une par semaine. Le scénario est toujours le même: Le vent passe au Sud en forcissant. Quelques heures plus tard un méchant front froid passe sur nous. Ca commence par une rafale de Nord-Ouest pouvant atteindre 50 núuds accompagné de pluies glaciales, des éclairs, du tonnerre. Si le mouillage n'est pas abrité, il faut déguerpir vite fait pour aller dans la baie d'à côté (qu'on avait repéré au cas où)........ En quelques heures tout redevient calme, mais quelle frayeur....

La Croatie est le paradis des naturistes et ça, le capitaine apprécie beaucoup.
C'est un Autrichien qui a importé cette pratique en 1930 sur l'île de Rab. En 1936, le Roi d'Angleterre Édouard VIII et sa nouvelle compagne Wallis Simpson se baignent nus dans la baie de Kandalora appelée depuis "la baie des Anglais". Par la suite, le naturisme s'est largement démocratisé. Croiser des personnes nues sur les plages ou en bateau est banal. La nudité est, en Croatie, naturelle et saine.

Le 21 juillet nous quittons la Croatie pour l'Italie. Cap sur Venise...


Dimanche 7 Septembre... Bon, c'est pas tout, mais nous devons passer l'hiver en Tunisie..... Aller hop, cap sur la Croatie. Nous devons redescendre tout l'adriatique puis prendre la première à droite pour la Tunisie soit 1000 milles de mer. Nous quittons Venise le 7 Septembre pour une traversée d'une centaine de milles. Cap sur l'île de Unije au sud de l'Istrie.
Nous avons deux équipières pour nous seconder: Françoise et Consuelo. Elles sont tout de suite dans le bain... Une navigation de nuit dès la première sortie...

Les filles sont avec nous pour une quinzaine, elles doivent nous quitter à Split. Et c'est parti pour une croisière très sympathique.
Initiation aux núuds marins.

Pétole encore et encore. On en profite pour se faire tirer par le bateau.

Manúuvres de voiles et de mouillages.

Ces poissons sont vraiment trop curieux.

Un front froid passe. Pluie, tonnerre, éclairs....Nous filons nous mettre à l'abri sur l'île de Rab.

La gastronomie à bord de "Julo"... On se régale.

Ballade, baignade, lecture, partage, rigolade..... De bons moments de vie à bord de Julo.

Mais tout a une fin... Françoise et Consuelo doivent rentrer en Espagne et nous, continuer notre route vers la Tunisie. Cap sur la Sicile puis sur Malte. Nous faisons notre entrée dans les eaux Tunisiennes le 24 Novembre. Le Capitaine a une longue liste de travaux pour cet hiver.... Alors on se retrousse les manches et au boulot mon coco...